La trousse médicale individuelle

Pour parler de tout ce qui concerne les répliques.

Bureau ALT
Avatar de l’utilisateur
Messages: 248
Inscription: 03 Déc 2011, 00:00
Localisation: A.L.T. BLACK TEAM

La trousse médicale individuelle

Message non lupar HUNK » 15 Avr 2017, 19:06

Chat lu les gens.

Pour un format un peu particulier, à savoir mes deux sous sur différents aspects de notre hobby préféré, je n'ai pas trop sut quel forum choisir, alors je vais mettre le premier sujet ici, dans le bar (là où l'on risque d'avoir le plus besoin d'une trousse médicale ^^).

Donc, comme promis aujourd'hui lors de l'entrainement, mes deux sous concernant un allié indispensable de nos parties qu'hélas, trop de pratiquant délaissent, à savoir LA TROUSSE MÉDICALE INDIVIDUELLE. Pour tous ceux qui ont dans l'idée d'en faire une, mais sans savoir ni quoi mettre dedans, ni comment la choisir, voici le topic fait pour vous (avec amour et patience ^^).

Existant sous de nombreuses dénominations : Medic Pouch, Poche Médic, IFAK (Individual First Aid Kit), TIC (Trousse Individuelle de Combat), elle est indispensable sur le terrain. Tous les airsofteurs devraient d’ailleurs avoir sur leur tenue, reenac ou non, une poche médicale. Cependant plusieurs questions se posent :

  • A quoi sert-elle ?
  • Laquelle choisir ?
  • Quel est son contenu idéal ?
  • Son utilisation

L’IFAK est tout d’abord, comme son nom l’indique, individuelle. C’est donc une poche que vous portez sur vous, et qui servira à vous soigner personnellement.

Sur les OPEX, les médecins ou infirmiers militaires utilisent le contenu de la trousse du blessé pour le soigner. On est ainsi sur de ne jamais tomber à court de matériel puisque chaque blessé potentiel a sur lui le nécessaire pour le traiter en urgence. Cette notion est importante et sous entend que son contenu sera très différent de celui du medic bag que l’on a en safe zone.

Bien évidement, en partie d’airsoft, le risque d’accident est nettement inférieur à celui de combats réels et on pourra raisonnablement être amené à utiliser le contenu de sa trousse personnelle pour soigner un autre joueur, d’autant plus que la safe zone n’est jamais très loin en théorie.

Choisir sa Medic Pouch :

Il en existe au moins autant de modèles que de fabricants et le choix n’est pas toujours facile. A moins d’opter pour une poche spécifique dans le cadre d’une tenue reenac, voici mes quelques conseils pratiques pour la choisir :

Il faut tout d’abord prendre une trousse de contenance moyenne. Trop encombrante, vous serez gêné lors de vos mouvements, vous aurez tendance à la surcharger en poids, et elle occuperait à elle seule une bonne partie de vos passants molle, au détriment d’autres poches utiles en jeu. A l’inverse, trop petite, vous ne pourriez pas y mettre le matériel nécessaire au soin et sa manipulation ne serait pas facile.

Vous devrez aussi porter une attention toute particulière au système de fermeture de la poche. Idéalement, essayez de la manipuler avec les gants que vous portez en jeu pour vous rendre compte de sa facilité d’ouverture. Pensez bien qu’en plus du port de gants, vous serez peut être soumis à une bonne dose de stress, de fatigue, de tirs ennemis, ce qui ne vous facilitera pas la tache (le monde est cruel, surtout en airsoft ^^).

Les poches à rabats velcro sont assez bruyantes, donc en partie vous serez plus facilement repéré (même si en cas de prise en charge d’un blessé, ce n’est pas nécessairement votre priorité de rester discret). Même équipé de gants, vous l’ouvrirez et la fermerez sans soucis, mais mal entretenu, le velcro perd parfois de son « grip » avec le temps. Le rabat supérieur, s’il couvre la poche, offre une étanchéité relative et protège donc le contenu.

Le système de fastex est également courant (j'ai personnellement choisi ce système). Il faut que la boucle soit assez grosse pour pouvoir être ouverte sans difficulté. La sangle qui maintient le fastex a l’avantage de permettre un ajustement en fonction du remplissage de la poche. Les manipulations sont relativement silencieuses, l’ouverture et la fermeture sont très rapides. Les deux parties de la boucle peuvent être de la même couleur ou de deux couleurs différentes pour un repérage facilité de la partie à déclipser.

L’autre dispositif d’attache couramment rencontré est la fermeture à glissière. Il faut qu’elle soit de bonne qualité, suffisamment épaisse pour résister aux ouvertures-fermetures successives sans dommage. Les dents et le curseur en matière plastique semblent plus solides et sont plus discrets visuellement (en évitant le côté « brillant » du métal).

Le curseur doit être équipé d’une tirette, sans quoi vous aurez de grandes difficultés à le saisir avec vos gros doigts gantés. Elle peut être en plastique, sangle, para corde, ou autre, indifféremment, du moment qu’elle puisse être saisie facilement. Elle n’est pas étanche, mais si elle est sous une patte, elle offrira une protection un peu meilleure en cas de pluie.

Il existe de nombreux autres système de fermeture : quick release, boucles en tous genres, etc. A vous de tester leur facilité d’utilisation et de voir celle qui vous parait le plus pratique.

Un autre point sur lequel vous devrez porter votre attention est la visibilité de la poche.

Si vous choisissez votre poche dans le plus efficace des camouflages, il reste néanmoins nécessaire de s’assurer que la poche médic soit bien différenciée des autres poches que vous portez. L’objectif est que le secouriste trouve d’un simple coup d’œil votre IFAK parmi toutes les autres pouch.

Certaines poches sont clairement identifiées avec une croix, ton sur ton, noire ou rouge, les autres ont quasi systématiquement un carré de velcro sur l’avant : à vous de choisir votre plus beau patch ou name tape pour l’identifier. Et sachez que d’autres modèles sont maintenant équipés d’une sangle de maintien rouge dans ce même but.

Ce qui se voit fréquemment aussi, c’est une simple croix faite au marqueur sur la face avant de la poche.

La structure interne de la poche doit permettre le rangement des différents items qui la composent. Il peut s’agir de passants élastiques, de petites poches internes ou de compartiments. Dans la mesure du possible, choisissez les non opaques pour avoir un aperçu immédiat du contenu.

Il existe d’ailleurs une glove pouch que vous pouvez ajouter à l’avant de votre IFAK si celle-ci est pourvue de passants Molle. Elle permettra d’y glisser une paire de gants de protection en vinyle ou latex qui sera directement accessible.

Très souvent, la poche s’ouvre en 2 moitiés et facilite ainsi l’accès au contenu. Des courroies de maintien réglables peuvent bloquer la partie inférieure en position horizontale, évitant que la poche ne s’ouvre complètement et que vous ne perdiez vos compresses ou autre. Si ce n’est pas le cas, soyez vigilent à l’accessibilité de votre matériel.

Son contenu :

Le contenu de la poche doit être étudié à la fois pour vous permettre de prendre en charge immédiatement les accidents qui pourraient survenir, sans que vous ne manquiez du matériel de base, et sans vous surcharger dans une poche de taille relativement réduite.

En dehors de la proposition de composition qui va suivre, rappelez vous que le contenu de la poche vous est principalement destinée. Si vous êtes intolérant à certains composants, ne les mettez pas dans votre IFAK, et à fortiori si vous avez des soucis de santé ou antécédents médicaux particuliers, prenez votre traitement correspondant (sucre pour un diabétique, adrénaline auto-injectable en cas d’allergie majeur, cocaine pour camés notoires...).

En effet, vous seul vous connaissez et vous seul connaissez votre pathologie ! N’hésitez pas à y joindre une petite note pour le préciser (« attention diabétique », « allergie iode », « allergie eau, ne donner que de la bière »), sur le même principe que les patch « NKA » (non known allergy), « penicillin allergy », « morphine allergy », etc.

A l’inverse, le traditionnel blood type patch, ne vous sera jamais d’aucune utilité. Vous pouvez le mettre pour le folklore, mais aucun médecin ne vous transfusera jamais autre chose que du O- sans une carte de groupe sanguin valide (ou alors, c'est un fou).

Pour rentabiliser au mieux la place disponible dans votre pouch, choisissez au maximum des petits contenants, uni-doses, lingettes et autres présentations individuelles. Pour économiser sur les coûts, pensez à grouper vos achats avec d'autres collègues voulant se monter une IFAK. Une boite d’uni-doses de chlorexidine vous permettra de fournir les IFAK de tous vos co-équipiers. Il existe également des kits tout prêts, vendu en grande surface ou en pharmacie, à petit prix, et avec une base solide qu'il conviendra cependant de parachever pour répondre aux exigences de notre loisir.

L’autre avantage de vous équiper globalement du même matériel, est qu’en cas d’utilisation de l’IFAK d’un de vos équipier, vous retrouverez immédiatement les produits d’un simple coup d’œil en limitant le risque d’erreur (attention hein, ce détail ne vous abstient pas de vérifier visuellement le nom du produit que vous utilisez ainsi que sa date de péremption).

Voilà une proposition de composition d’une IFAK, pour des détails concernant l’utilisation des produits, je ferai à la demande un deuxième topic. N’hésitez pas à adapter le contenu aux risques spécifiques liés à la saison ou au terrain. N’oubliez pas que son contenu est complémentaire de celui du soigneur professionnel : la medic pouch vous permettra une prise en charge immédiate, en attendant le relais par les pompiers ou le samu, si besoin est. Vous ne deviendrait ni ne devait devenir des ambulances ou des médecins.

  • 2 paires de gants en latex taille M
  • 1 couverture de survie
  • 2 dosettes d’antiseptique incolore (type chlorexidine, merci google pour l'orthographe ^^)
  • 2 dosettes de sérum physiologique.
  • 2 lingettes anti-moustique
  • 2 lingettes décontaminantes (pour le nettoyage des mains) si vous n’en trouvez pas, vous pouvez les remplacer par un petit flacon de solution hydro alcoolique (SHA). Les lingettes sont cependant plus adaptées car elles peuvent être utilisées sur des mains visiblement souillées, contrairement à la SHA.
  • 4 sachets de 5 compresses stériles
  • 4 pansements adhésifs moyens
  • 2 grands pansements adhésifs (type Mépore)
  • 2 petits pansements adhésifs (type Urgo)
  • 1 paire de petits ciseaux à bouts ronds
  • 1 petit bande élastiques type Nylex
  • 1 bande élastique type Nylex large (10cm) (peut faire office d’écharpe en première intention)

S’il vous reste de la place :

  • 1 pansement compressif d’urgence (CHUT)
  • 1 rouleau de sparadrap
  • 1 écharpe

Sur des terrains de très grande superficie, comme rencontrés sur des OP internationales (pour ceux qui y iront un jour, cela peut vous aider), prenez également en compte le fait que vous serez plus fréquemment loin de la zone neutre ou de votre campement. En fonction de la place disponible, essayez d’avoir quelques éléments supplémentaires fort utile disponibles sur vous : pince retire tiques, pince à épiler, vos traitements médicamenteux courants, de l’eau à disposition (la poche d’hydra remplit très bien ce rôle !), etc. Dans ce cas de figure là, ces éléments ne seront plus forcément utilisés individuellement, mais peuvent être mis en commun avec vos coupains de jeu.

Vous l’aurez donc compris, toute la difficulté de l’IFAK réside dans le fait d’arriver à avoir dans un contenant le plus petit possible tout le nécessaire à une prise en charge immédiate des accidents pouvant survenir sur un terrain d’airsoft. Il faut parfois abandonner certains composants de sa poche, peu utilisés, au bénéfice d’autres items plus couramment utilisés et être capable d’adapter le contenu et de prioriser ses besoins, tant personnels (allergies et antécédents médicaux) que liés à l’environnement (terrain spécifique, saison, risque particulier).

Voili, voilou, maintenant, à vos IFAK messieurs ;)
Image

Membre ALT
Avatar de l’utilisateur
Messages: 196
Inscription: 18 Nov 2016, 15:17
Localisation: A.L.T. BLACK TEAM

Re: La trousse médicale individuelle

Message non lupar ChiiVaSs » 16 Avr 2017, 09:22

A mon avis tu doit grave te faire chier le soir non?
Image
Image

Bureau ALT
Avatar de l’utilisateur
Messages: 248
Inscription: 03 Déc 2011, 00:00
Localisation: A.L.T. BLACK TEAM

Re: La trousse médicale individuelle

Message non lupar HUNK » 16 Avr 2017, 10:18

La soif de meilleures connaissances prends à toute heure, pas seulement en soirée ;)
Image

Membre ALT
Avatar de l’utilisateur
Messages: 46
Inscription: 15 Fév 2017, 19:06

Re: La trousse médicale individuelle

Message non lupar gallucinogene » 16 Avr 2017, 18:40

salut,
faisant du bushcraft,depuis quelques années j'ai eu l'occasion de creuser la question de façon très approfondie et je la creuse encore. les retours d'expe et quelques stages sont l'occasion d’améliorer encore les choses
et la je reconnais sur ce post un super boulot,merci pour ce partage, c'est très intéressant à lire,

une maxime bushcraft : 3 secondes sans attention, 3 minutes sans respirer,3 heures sans réguler la température corporelle,3 jours sans boire, 3 semaines sans manger mènent à la catastrophe
Image

Membre ALT
Avatar de l’utilisateur
Messages: 264
Inscription: 04 Aoû 2016, 16:04
Localisation: A.L.T. BLACK TEAM

Re: La trousse médicale individuelle

Message non lupar lascar » 16 Avr 2017, 23:15

j ai la trousse sur mon 2eme gilet déjà :super:
Image
Image

En déplacement tactique
Avatar de l’utilisateur
Messages: 38
Inscription: 08 Oct 2016, 16:42
Localisation: Nîmes

Re: La trousse médicale individuelle

Message non lupar Le Belge » 19 Avr 2017, 14:19

ChiiVaSs a écrit:A mon avis tu doit grave te faire chier le soir non?


Ça ou Hunk lis juste le site de la FFA... :diable:

https://ffairsoft.org/2017/04/17/conten ... e-secours/

Bureau ALT
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 734
Inscription: 16 Jan 2015, 09:04
Localisation: A.L.T. BLACK TEAM

Re: La trousse médicale individuelle

Message non lupar Jérémy » 19 Avr 2017, 17:19

Le Belge a écrit:
ChiiVaSs a écrit:A mon avis tu doit grave te faire chier le soir non?


Ça ou Hunk lis juste le site de la FFA... :diable:

https://ffairsoft.org/2017/04/17/conten ... e-secours/



Haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaannnnnnnnnnnnnnnnn le vilain Hunk....

Il fait style il a réfléchi et pondu un roman alors qu'il a juste fais un copier/coller !!!

Au bûcher !!!
Image

T'es impressionné ? Faut dire que je suis impressionnant :hurt2:

Bureau ALT
Avatar de l’utilisateur
Messages: 248
Inscription: 03 Déc 2011, 00:00
Localisation: A.L.T. BLACK TEAM

Re: La trousse médicale individuelle

Message non lupar HUNK » 21 Avr 2017, 15:52

Euh... j'hésite entre le troll ou le sérieux, donc je vais répondre comme si c'était sérieux (pardon si c'est du troll, mais là j'avoue, j'ai pas vu l'ironie).

Quel rapport entre ce lien et mes deux sous siou plait ? J'ai jamais parlé de l'échelle de Glasgow (je la connaissais pas, j'ai donc appris un truc).

Et je ne préconise ni épingle à nourrice, ni pommade, ni vaseline dans ma suggestion d'IFAK :| .

Alors pardon le Belge, mais je ne lis pas la FFA (et je sais que j'ai tords :p, parfois), mais vu le rapport entre mon article et celui que tu as mis en lien, sois tu lis vachement en diagonale, sois je pige pas un truc (ça doit être un troll, mais j'ai un doute, bande de chenapan :p ).
Image

En déplacement tactique
Avatar de l’utilisateur
Messages: 38
Inscription: 08 Oct 2016, 16:42
Localisation: Nîmes

Re: La trousse médicale individuelle

Message non lupar Le Belge » 04 Mai 2017, 18:48

@ Hunk : J'ai posté pour une double raison : le plaisir de te taquiner et apporter un complément de documentation à ce que tu as déjà proposé sur la trousse individuelle. ;-)

Bureau ALT
Avatar de l’utilisateur
Messages: 248
Inscription: 03 Déc 2011, 00:00
Localisation: A.L.T. BLACK TEAM

Re: La trousse médicale individuelle

Message non lupar HUNK » 05 Mai 2017, 17:29

Petit chenapan va :P
Image

Retourner vers Matériel Airsoft

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité